FR fr   EN en

 

Thèmes scientifiques

Le positionnement scientifique général du GIS Envirhônalp a été fixé dès 2005. La définition de l’environnement pour un développement durable est vaste, nous avons donc dessiné des contours scientifiques au regard des questions sociétales posées et des forces de recherche en présence.

L’objectif principal du réseau Envirhônalp est de connaître, modéliser et gérer, dans une démarche de développement durable, les risques chroniques (polluants, pathogènes…) et aigus (inondations, séismes, éboulement…) liés à l’activité humaine sur les milieux récepteurs comme l’air, les sols et sous-sol, l’eau et les organismes vivants qui les colonisent, l’homme étant bien entendu la cible finale.
Les systèmes d’étude privilégiés et étudiés par les communautés scientifiques sont les systèmes urbains, les systèmes industriels, les hydrosystèmes, et les écosystèmes montagnards.

Les 4 thèmes scientifiques concernées par les travaux d'Envirhônalp sont :

flecheRisques

flecheClimat - Ressources

flecheQualité de l'environnement et santé

flecheProcédés propres et dépollution


themes scientifiques envirhonalp

Les Sciences Humaines et Sociales ont un rôle fondamental dans cette définition car elles doivent notamment donner les bonnes échelles de temps et d’espace d’étude de ces systèmes. Cette approche systémique conduit à mener des recherches à différentes échelles avec différents niveaux de complexité. En effet, la spécificité des processus naturels et de leur interaction avec les activités anthropiques est d’évoluer de manière lente et d’être ponctués d'événements extrêmes très rapides. Comprendre ces processus et ces interactions nécessite d’observer en vraie grandeur et de manière continue leur évolution dans le temps sur des durées significatives (les observatoires ).

Cela nécessite également la mise au point de méthodes de prélèvement et d’analyse, de mesure qui soient fiables et reproductibles dans la durée.

Cela implique aussi la capacité d’expérimenter en conditions contrôlées de manière à comprendre les processus et en prévoir le comportement si les conditions climatiques ou la pression anthropique changent (les plateaux ).

Cela implique enfin la capitalisation de l’ensemble des connaissances et données acquises par ces moyens expérimentaux dans des modèles prédictifs et des indicateurs capables de résumer l’état et l’évolution de l’environnement.


risques climat - ressources qualite environnement sante ECOUFLU geo-ressources EnvitéRA climat regional PROVADEMSE